Agnès Kraidy, Présidente du Réseau des femmes journalistes de Côte d’Ivoire : « Une secrétaire doit incarner l’image d’une entreprise »

  • Auteur

  • Publié le

  • Catégorie

    A L'ECOUTE
  • Nbr vues

    605 fois

Est-ce qu’on pourrait définir un profil type  de secrétaire pour nos organisations ?


Agnès Kraidy : Je pense que non. Le monde bouge ; c’est une tautologie que de le dire. La technologie envahit l’espace des entreprises et s’impose à l’entreprise et à sa gouvernance. Cela impose à la fois un changement de comportement et de fonctionnement des organisations, donc forcément au niveau des ressources humaines, avec au cœur la secrétaire ou l’assistante. Ce qui est intéressant, c’est de rappeler qu’il faut continuer à se former, être capable d’être à la hauteur. C’est cela l’idée qui sous-tend ces journées spécifiques organisées pour les sciences Secrétariales. L’Homme est en mouvement et celui qui s’arrête a donc perdu l’entrée dans la modernité. Celle-ci nous impose un mouvement permanent, d’où la formation. Il faut toujours questionner ses pratiques et surtout les mettre à la hauteur de l’évolution de l’environnement dans lequel nous sommes. La secrétaire n’est plus celle qu’on sollicite pour saisir les courriers, ni forcément gérer l’agenda du patron, mais c’est celle qui est obligée de se réinventer un positionnement parce que le patron aujourd’hui peut saisir lui-même ses propres courriers, etc.

Beaucoup d’entre elles ont manifesté la crainte de voir le métier disparaître… Leur métier pourrait peut-être disparaître comme d’autres d’ailleurs. Mais en vérité, il n’est pas question de disparition des métiers mais plutôt de les repenser dans une configuration nouvelle. Il s’agira de les restructurer et de les réadapter. Donc ce n’est pas le métier qui est important mais c’est l’humain qui fait le métier qui compte. Ce n’est pas le métier qui fait l’homme mais c’est l’homme qui fait le métier. Il y aura des secrétaires, des assistantes, des journalistes, des marketeurs, des commerciaux etc. Parce que les hommes et les femmes auront su réinventer leur métier et avoir une importance encore plus capitale au cœur de l’entreprise.

On dit souvent que la secrétaire est la vitrine de l’entreprise. Que répondez-vous à cela ? A la fois la vitrine, c’est-à-dire une porte d’entrée mais aussi une porte de sortie. Cela veut dire simplement qu’une secrétaire doit incarner l’image d’une entreprise. Elle doit être celle qui permet justement à l’entreprise dans sa visibilité de refléter l’image qu’elle veut projeter par rapport à elle-même. C’est de la présence, de la prestance, du charisme, de l’intelligence, du savoir-faire et du savoir-être. ?