news-details
Interview

Donald Flé, Président National 2020 de la JCI Côte d’Ivoire

Donald Flé, President National 2020 de la JCI Côte d’Ivoire



"La formation est au cœur de l’action de notre Organisation"


En des mots simples, parlez-nous de la Jeune Chambre Internationale. Depuis quand existe-t-elle en Côte   d’Ivoire et y a-t-il eu combien de présidents nationaux ?


Tout d’abord, je voudrais vous remercier pour l’opportunité que vous nous offrez, de pouvoir nous exprimer à travers votre magazine de référence, et faire ainsi connaître au plus grand nombre notre Organisation. La Jeune Chambre Internationale est une organisation non gouvernementale d’envergure mondiale, de jeunes citoyens actifs âgés de 18 à 40 ans, qui sont mus par la volonté de créer des changements positifs dans leurs communautés. Pour ce faire, nous offrons aux jeunes des opportunités de développement à travers l’apprentissage par l’action, afin d’en faire des leaders locaux capables d’apporter ce changement positif dans leurs communautés et de faire ainsi de la JCI le principal réseau mondial de citoyens actifs. Cette organisation est présente dans plus de 200 pays, regroupant plus de 200.000 membres à travers le monde. En Côte d’Ivoire, elle existe depuis 1963 par l’action visionnaire de jeunes cadres de l’époque conduits par Feu le Super Sénateur Tadjo Ehoué Joseph, qui fût Ministre de la Fonction Publique et Président de la Cour des Comptes. L’Organisation compte actuellement près de 1300 membres actifs et plus de 20.000 membres non actifs.


Une  organisation  forte  est  celle  qui a des membres bien formés, dit-on. Quelle est la place de la formation dans le fonctionnement de la Jeune Chambre Internationale?


A travers les 36 Organisations locales membres (OLM) présentes sur toute l’étendue du territoire, nous assurons la formation de l’ensemble de nos membres et membres potentiels. Chaque année, ce sont environ 360 sessions de formations qui sont organisées par ces OLM, sur des thématiques variées allant de la connaissance de l’organisation, à la responsabilité sociale, en passant par des formations sur le leadership, la gestion et la conduite de projet, l’entrepreneuriat etc… Par ailleurs, nous disposons en notre sein d’un Institut de formation chargé de coordonner toutes ces actions de formations locales, mais aussi d’organiser des sessions de formations nationales adressées à un public beaucoup plus large. C’est au travers de ces formations que nos membres développent des compétences et acquièrent des aptitudes qui in fine leur permettront d’agir et ainsi créer les changements positifs. Bref, la formation est au cœur de l’action de notre Organisation.


Quelles est la particularité de la mandature 2020 dont vous avez la lourde responsabilité de la gestion ?


La particularité de la mandature 2020 de la JCI CI réside dans le fait qu’elle se situe à un tournant de la vie de notre organisation. En 2020, l’organisation aura 57ans d’existence, et depuis quelques années notre organisation a quelque peu perdu de son éclat à tel point qu’à un moment donné elle a été traversée par des moments de doute quant à la place qui est la sienne dans le concert des organisations de jeunesse en CI. Et à travers la mandature 2020, nous voulons la repositionner comme l’organisation dont sera issue les futurs leaders de la Côte d’Ivoire. Aussi, 2020 sera une année charnière pour notre pays la Côte d’Ivoire avec le contexte des élections, et c’est aussi notre responsabilité en tant que jeunes citoyens actifs de contribuer à ce que nous puissions traverser cette période sans revivre le traumatisme de 2010. Ainsi, nous œuvrerons en premier lieu, à travers les Journées Nationales de la Citoyenneté Active (JNCA) à sensibiliser en collaboration avec d’autres associations de jeunesse, afin de préserver un climat pré et post électoral apaisé ; et en second lieu, nous formerons la jeunesse à pouvoir anticiper et à prendre la place qui est la sienne dans le processus de relance économique de notre pays à travers la Conférence Economique sur l’Autonomisation des jeunes.


Combien de   membres   compte   la JCI et quel est l’apport de la Jeune Chambre Internationale sur la carrière professionnelle de ses membres ?


La JCI CI s’est 1.500 membres actifs et près de 20.000 membres non actifs. Entendez par membres non-actifs des membres qui ont côtoyé l’organisation et par limite d’âge sont sortis des effectifs. Par exemple, des Sénateurs JCI qui sont des membres à vie et de tous ceux qui sont membres mais, pour une raison ou une autre, ne prennent pas véritablement une part active dans la vie de l’organisation. Rien qu’à regarder la qualité de nos membres, Past-Presidents Nationaux, Sénateurs, vous remarquerez tout de suite qu’il s’agit de personnes qui occupent ou ont occupé de hautes fonctions dans l’administration publique ou privée. Ancien Chef d’Etat, anciens ou actuels Ministres de la République, Directeurs de grandes Entreprises publiques ou privées, des cadres et chefs entreprises. Mais surtout vous trouverez de simples employés ou agents, qui sont en train de se construire une carrière professionnelle prometteuse.   En   réalité, pour   celui qui a une saine vision et une ambition professionnelle, qui veut progresser dans sa carrière professionnelle, développer des compétences qui le démarqueront des jeunes de sa promotion, l’organisation JCI est l’une des meilleures écoles de formation. Car en plus des formations qui vont au- delà du cadre académique classique, vous avez une expérience pratique, concrète du management des hommes et des organisations, qui vous sera d’une utilité capitale pour votre avancée professionnelle.


Le 18 janvier 2020, il se tiendra la Rentrée Solennelle Nationale de la Jeune Chambre Internationale Côte d’Ivoire. A quoi correspond cette activité?


En effet, le 18 Janvier prochain, à la salle Kodjo Ebouclé du Palais de la Culture d’Abidjan Treichville, se tiendra la Rentrée Solennelle Nationale, qui est une activité statutaire de notre organisation, et qui sert principalement à lancer officiellement, les activités du mandat 2020. Lors de cette activité, outre la présentation des officiers nationaux et locaux de l’organisation et la prestation de serment des membres du Comité Directeur National, il s’agira pour nous de décliner les grands axes et objectifs de la mandature, et de présenter les organismes et associations partenaires du mandat. Cette activité est ouverte au grand public, et c’est l’occasion pour nous d’inviter l’ensemble des jeunes, des entreprises et associations, à nous rejoindre, afin de découvrir ce que c’est la JCI, et en quoi elle est utile à la communauté.


Votre message à l’endroit des jeunes qui ne connaissent pas la Jeune Chambre Internationale ?


Aux jeunes de Côte d’Ivoire qui sont dans la tranche d’âge cible de la JCI, je leur dirais que la Jeune Chambre Internationale est une organisation qui forme à la Vie… La Jeune Chambre Internationale leur offre l’opportunité de développer des compétences personnelles, qui leur permettront de se démarquer positivement des jeunes de leur génération. Ici ils apprendront à entreprendre,   à  reseauter, à affronter les difficultés de la vie avec beaucoup plus de sérénité, à se démarquer dans un environnement concurrentiel, à développer leur image et accroître leur estime de soi… Bref à devenir une meilleure version d’eux-mêmes.


En cette année 2020, quel est votre message à l’endroit des membres ?


Notre message aux jeunes se résume dans le Signe du Mandat 2020 « La JCI Côte d’Ivoire en Grand, La JCI Côte d’Ivoire Ensemble ». Il nous faut pour la mandature 2020, voir Grand pour notre Pays, nos Communautés, notre Organisation, nos membres, et aussi pour nous-mêmes. Notre quête constante d’amélioration continue doit nous hisser au plein accomplissement de soi, et nous inciter au dépassement, à toujours vouloir faire plus, pour aider, servir les autres, pour bâtir, et impacter positivement nos communautés.

Aussi il nous faudra d’abord agir dans le sens de l’unité et la cohésion entre nos organisations, entre nos membres. Ensuite, il nous faut partager cette vision commune que nous avons, celle de faire de la JCI « l’organisation de référence des leaders d’une Côte d’Ivoire en mutation ». Et enfin, il nous faut par-delà nos divergences, privilégier ce qui nous rassemble, nous rend plus fort, nous rend plus humble et plus au service des autres…


Vous pouvez partager cette publication!

Autres articles