news-details
Regards croisés

« Reconnaître le mérite de nos pairs qui contribuent à la valorisation de la fonction RH »

« Reconnaître le mérite de nos pairs qui contribuent à la valorisation de la fonction RH »

Suite à l’engouement suscité par les RH Awards dans la communauté RH, la Commissaire générale, Eugénie Kassi Attia, dresse, dans cette interview, le bilan de cette récompense et ses perspectives après trois éditions. 

RH Mag : L’un des moments forts de la 6ème édition des JNRH a été la grande nuit des RH Awards. Comment vous est venue l’idée d’organiser des Awards pour les Directeurs des ressources humaines en Côte d’Ivoire ?

Eugénie Kassi Attia : Cette idée s’est imposée à moi   au moment où nous avons pris la décision, avec les membres fondateurs du RIGRH, de passer la main de la présidence du RIGRH à notre 

successeur.  Je pensais à tous ces amis, ces confrères,  ces frères qui, pendant toutes ces années, ont œuvré dans l’anonymat et sous la forme du bénévolat à promouvoir la fonction RH au sein des organisations patronales, à œuvrer pour positionner au sein de leur entreprise la fonction RH au cœur de la stratégie managériale. Je m’en voudrais de ne pas les citer ce jour ! je pense particulièrement à Mme Sanoussi Andrée, M. Laurent Tra Tiébi, 

M. Mar Mao, M. Dembélé Moussa, Mme N’Drin Emma, Mme Myloyianis Aïcha, Mme Houra Joséphine, M. Kotoklo Réné Clément, M. Mobio Luc, Le Président Brou Jean, Le doyen Diallo Houssein de la CGECI et les Présidents N’Doumi Bernard et Jean Kacou Diagou, ces derniers pour leur soutien moral et financier. Ils avaient du mérite et, parce que " le mérite doit être reconnu ", j’ai pensé à ce prix qui, pour nous, n’a de valeur que dans la reconnaissance des pairs et celles desquelles nous avons décidé de nous mettre dans l’exercice de notre métier. Ce métier est avant tout un sacerdoce par lequel tout DRH s’engage à servir d’abord l’Homme au sein de son organisation envers et contre tout. L’essentiel étant l’Homme.

Avec quels objectifs ? Le premier objectif est bien entendu celui de l’expression de la reconnaissance des pairs. Mais, très vite, nous avons compris que la célébration du mérite à travers les RH AWARDS pouvait nous conduire au renforcement des liens entre les différentes communauté RH, mais aussi et surtout à la promotion et à la valorisation de la fonction et des bonnes pratiques RH. Pour finir, nous nous sommes assignés la mission de renforcer le positionnement de la fonction RH au cœur de la stratégie de toutes nos entreprises.

La grande innovation cette année a été l’attribution de prix RH Awards par secteurs d’activités. Qu’est ce qui justifie ce choix ? Ce choix de décerner un prix par secteur d’activités s’est imposé à nous à la lumière des travaux du premier jury.  Nous avons, dans le souci d’aborder cette évaluation dans une démarche qualité, opté pour la supervision de notre processus par un organisme certificateur. C’est ainsi que, dès la deuxième édition, nous avons sollicité le cabinet Deloitte qui nous a proposé une grille d’évaluation que nous avons appliquée avec succès à la deuxième édition. A l’application de la grille d’évaluation proposée par Deloitte, nous avons relevé, à la première analyse, des dossiers jugés conformes administrativement que certains critères spécifiques n’étaient pas applicables à tous les secteurs d’activités. Ainsi, certains candidats pouvaient être injustement pénalisés du fait de la spécificité de leur politique de gestion des RH. Il faut relever que, dès la deuxième édition, nous avons constaté une augmentation significative du nombre et de la diversité des candidatures. Il nous est donc apparu nécessaire d’élaborer une grille d’évaluation par secteurs d’activités avec des critères spécifiques applicables à la réalité de leur système de management. L’exemple le plus parlant est celui de l’administration publique où la politique de recrutement ou de communication ne relève pas forcément des prérogatives de la DRH. 
Pourquoi le choix du Cabinet Deloitte pour la certification des résultats de ces Awards ? Nous avons eu l’honneur du partenariat de ce prestigieux cabinet dont le professionnalisme et la rigueur en matière de certification ne souffre d’aucune contestation pour garantir sinon pour renforcer l’impartialité et l’objectivité nécessaires aux membres du jury qui ont la lourde charge de juger leurs pairs pour certains d’entre eux. Le cabinet Deloitte, à qui je profite de cette tribune pour réitérer les remerciements de RH Mag, nous a toujours permis de bénéficier de l’expertise de ses membres chaque fois que nous en avons eu besoin. C’est donc de façon naturelle que notre choix s’est porté sur lui comme certificateur.
Toutes les organisations des gestionnaires des ressources humaines en Côte d’Ivoire ont-elles été associées à l’organisation de ce prix ? Bien entendu, elles sont partie prenante à tous les niveaux. Elles sont également 
présentes dans le jury.  Sur les 3 éditions, nous avons eu des lauréats de toutes les organisations de Ressources Humaines connues à ce jour.
Quel bilan faites-vous des RH Awards après aujourd’hui trois (03) éditions ? Le bilan que nous pouvons faire après ces 03 éditions, sans tomber dans un satisfecit béat, est positif dans la mesure où notre premier objectif a été atteint  : celui de reconnaitre le mérite de nos pairs qui ont contribué et continuent de contribuer à la valorisation de la fonction RH. L’engouement suscité autour de ce prix et la promotion des valeurs qu’il incarne, la qualité et le nombre sans cesse croissant des candidatures nous ont permis d’apprécier la haute portée de l’attente de nos pairs.
En termes d’innovations, doiton s’attendre à des changements majeurs dans la structuration de cette distinction à l’édition prochaine ? Etant engagé dans une démarche d’amélioration continue et à la lumière des travaux que le jury projette de mener dans les semaines à venir, nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper que nous envisageons des changements majeurs pour la prochaine édition. Vous ne m’en voudrez par contre pas de vous les annoncer après la validation du comité de suivi !
Un appel à lancer aux gestionnaires des ressources qui hésitent encore à y participer… Notre appel le plus vibrant va à l’endroit de nos organisations patronales et ensuite à toute la communauté RH à qui nous voulons réitérer tous nos remerciements pour l’accueil qui a été réservé à ce prix, pour leurs implications tant institutionnelles que personnelles et les inviter à rester mobilisées pour permettre à la communauté des RH de Côte d’Ivoire de continuer à œuvrer pour le bien être de la richesse incommensurable  que sont les hommes et les femmes de cette nation. Que Dieu nous benisse. Vive les RH Awards 2019 !

Vous pouvez partager cette publication!

Autres articles