Cissé Marfi DRH UBIPHARM-CI : Devenir DRH : quel cursus ?

  • Auteur

  • Publié le

  • Catégorie

    AVIS D'EXPERTS
  • Nbr vues

    320 fois

“ Se cultiver pour s’impliquer dans la performance ”

«Un Directeur des ressources humaines(DRH) est celui qui a la responsabilité de la gestion du personnel en entreprise. Il y a trois étapes dans la vie des femmes et des hommes en entreprise : la naissance, la vie et la fin. La naissance c’est le recrutement ; la vie s’assimile à la carrière du salarié et la fin correspond au départ de celui ci. Le DRH s’occupe du salarié à toutes ces étapes. Il est à en charge de tout ce qui a trait à la gestion du capital humain dans une entreprise.C’est vraiment le “ chef du personnel”».

Ses missions

«Le DRH définit la politique de gestion des ressources humaines de l’entreprise notamment au niveau du recrutement, l’accueil et l’intégration, la gestion des carrières, la formation, la rémunération, la communication,la fidélisation …, le DRH veille à la formalisation et l’application des pratiques RH définies. Il fait appliquer la législation du travail en vigueur et le règlement intérieur aussi bien par l’entreprise que par le salarié.

Par ailleurs Le DRH doit s’assurer que les salariés sont au travail et qu’ils tiennent leur poste.  Une entreprise offre du travail et en attendent retour de la compétence, de la performance Aujourd’hui, pour leur développement, les entreprises ont besoin de talents, de grandes compétences. Le DRH a pour mission de détecter aussi bien en interne qu’à l’extérieur ces personnes capables de faire la différence

par rapport à la concurrence. Il joue aussi le rôle de conseiller de Direction Générale et s’assure que les décisions stratégiques prises intègrent la dimension Ressources humaines mettant ainsi les femmes et les hommes au cœur du développement

de l’entreprise ».

Le parcours pour devenir DRH 

«Je pense que cette fonction stratégique dans l’entreprise est l’aboutissement d’une accumulation d’expériences dans la gestion des ressources humaines. Le DRH doit avoir une vue générale et transversale de la gestion de l’entreprise du point de vue de la finance, de l’informatique, de la logistique, du commercial, du marketing etc ; c’est un créateur de valeur par sa connaissance de l’entreprise. A plan académique, je pense qu’il faut faire des études supérieures d’ordre général de niveau bac+5 ou plus, soit en Droit, en Sciences économiques et de gestion, en Sciences sociales ou tout autre filière qui permettent une ouverture d’esprit. Ensuite il nécessaire de faire une spécialisation,un master 2 en Management stratégique des ressources humaines ou un diplôme équivalent. Avec un

intérêt pour son environnement culturel, socioprofessionnel et une attention particulière portée à la vie de son entreprise, le DRH doit être une personne cultivée capable des’approprier la vision stratégique de l’entreprise et de la traduire en acte sur le terrain afin de produire de la performance ».Les attentes des entreprises envers le DRH. 

«L’équité est une qualité fondamentale dans les attentes des entreprises envers le DRH. Cette qualité permet de bannir le favoritisme basé sur la race, l’ethnie la religion ou l’appartenance politique. Tout comportement discriminatoire en entreprise favorise unv climat délétère non propice à l’épanouissement aussi bien de l’entreprise que de ses salariés. Au-delà ce que l’entreprise attend de son DRH c’est de remplir sa mission de recruter et intégrer les collaborateurs, former et développer les compétences, prévoir et anticiper les besoins RH, organiser la concertation et le dialogue social avec les membres du personnel etc ». Les défis majeurs du DRH «L’adaptation de l’entreprise à la jeune génération dite génération Y est un des défis pour le DRH. Ces jeunes

collaborateurs restent distants vis à-vis de l’entreprise, ils n’y ont pas d’attachement particulier et ils rêvent de réussite rapide. La génération qui affiche avec fierté son appartenance à l’entreprise s’amenuise dans les effectifs pour faire place aux zappeurs. Il est impératif de s’adapter à eux tout en mettant en place une politique attractive qui les fidélise. Le DRH n’a pas le choix car bientôt il y aura le marché des demandeurs d’emploi nés en 2000, la génération Z. Un autre défi majeur est de démontrer comment la fonction RH crée de la valeur, par son passage d’une fonction administrative à une fonction stratégique. C’est désormais une fonction qui a de l’impact sur le résultat de l’entreprise. Cette contribution au résultat devra être identifiée et/ou mesurée. Pour ce faire, il est nécessaire que les gestionnaires des ressources humaines s’impliquent davantage dans la gestion de l’entreprise ; ils doivent comprendre son fonctionnement et celui du cœur de métier. L’enjeu pour la fonction RH est de se maintenir dans les instances de décisions parce que créatrice de richesse et non en tant qu’observateur passif ».

?

Propos recueillis par Arsène Diomandé