L’optimisation du processus de recrutement

  • Auteur

  • Publié le

  • Catégorie

    AVIS D'EXPERTS
  • Nbr vues

    589 fois

Nelly Olivia Kouadio-Blé Epse TIOKO Consultante senior RH chez DELOITTE, vice-présidente de la Commission valorisation au RIGRH

Le recrutement constitue un réel enjeu stratégique au sein de l’entreprise. Un processus derecrutement structuré et mené à bien rejaillit inexorablement sur les performances de l’organisation. Qu’appelle-t-on un « bon recrutement » ? C’est lorsque la société parvient à intégrer au sein de ses équipes le collaborateur répondant aux besoins opérationnels et possédant un potentiel d’évolution au sein de la société qui se développe d’année en année. Trouver les meilleurs talents requiert une certaine agilité dans un contexte où les profils sont rares et où la concurrence peut être accrue selon les postes recherchés. Les entreprises se doivent d’avoir un processus de recrutement optimal afin d’attirer les meilleurs candidats et de les sélectionner au plus juste et au plus vite. Si l’on prend la notion de délai par exemple, un recrutement qui permet de pallier au plus tôt la vacance de postes permettra à l’entreprise de ne pas créer de rupture dans ses activités et de ne pas perdre d’éventuels candidats.

Parce qu’un recrutement est un investissement, parce qu’un nouvel entrant est un collaborateur qui doit s’intégrer, prendre ses marques, se former et offrir à l’entreprise sa pleine valeur une fois intégré au sein de la société, faire le bon choix est décisif. En effet, la guerre des talents faisant rage, chaque entreprise rivalise de processus et méthodes pour recruter ses collaborateurs. Elle doit faire preuve de séduction et d’innovation pour attirer les meilleurs candidats et, ce, aux quatre coins du monde, pour tous types de profils. Ceci à l’instar, par exemple, de Mc Donald’s ou Taco Bell qui ont digitalisé leur recrutement en créant un personnage virtuel il y a quelques années de cela.

A ce titre, l’entreprise doit veiller à soigner son image car un signe de désorganisation ou une mauvaise gestion du processus de recrutement présagerait d’un mauvais environnement de travail et d’un manque de considération vis-à-vis des employés. Il y aurait un impact négatif sur la perception du candidat à propos de l’entreprise.

A l’ère du «  tout digital  » les professionnels RH doivent se mettre au diapason du numérique. A commencer par le recrutement qui est la première étape de la vie du collaborateur au sein de la société. Dès cet instant, le recrutement est un véritable outil de communication de l’entreprise qu’il faut savoir manier. Dans cette démarche, le recruteur dispose des réseaux sociaux comme Twitter, Facebook, LinkedIn qui lui confèrent une image d’entreprise dynamique, innovante et accessible. De plus, dans la mesure où nombre d’entreprises utilisent petit à petit les mêmes canaux, chacune doit faire évoluer son plan d’action par de nouvelles approches ou techniques de « sourcing » en fonction de la cible, comme les rencontres de professionnels, les afterworks, etc. et rester en veille afin de ne pas être devancée par les concurrents.


Trouver les meilleurs talents requiert une certaine agilité dans un contexte où les profils sont rares et où la concurrence peut être accrue selon les postes recherchés. Les entreprises se doivent d’avoir un processus de recrutement optimal afin d’attirer les meilleurs candidats.


L’entreprise possède plusieurs leviers pour optimiser son processus de recrutement, qui peuvent être utilisés à différentes étapes de ce dernier:

Favoriser le partenariat équipe RH/ équipe opérationnelle
La décision de recrutement se prépare en amont entre l’équipe RH et l’équipe opérationnelle. Ces deux acteurs se doivent d’identifier les besoins en compétences des équipes opérationnelles au regard de la stratégie d’entreprise et des plans de carrières des collaborateurs. Une vision claire et précise des compétences clés et de la stratégie future permettra aux collaborateurs RH d’accompagner les équipes opérationnelles, de cibler leurs demandes et d’adapter les techniques de recherches de candidats. De fait, une collaboration étroite et transparente favorisera des échanges fluides, mais surtout des propositions de candidatures de qualité aux équipes opérationnelles, répondant aux critères de sélection définis de manière commune.


Choisir des critères de sélection
Les critères de sélection sont déterminants dans la mesure où ce sont eux qui vous orienteront vers le profil recherché. Ces critères doivent être appréciables en entretien, et vous autoriser à émettre un avis sur le candidat en toute objectivité. La vérification des références professionnelles communiquées par les candidats nous donne un avis extérieur, mais aussi une petite idée de la personnalité du candidat dans son environnement professionnel habituel. En parallèle, afin d’être un interlocuteur RH avisé, réactif et crédible auprès des candidats et des employés, il est important d’avoir des outils RH fiables.

Sécuriser et fluidifier ses processus RH 
Il importe que les collaborateurs RH soient formés aux outils digitaux puisque le futur candidat doit pouvoir accéder facilement et rapidement à tous les services ou fonctionnalités que proposent le site internet ou l’application mobile de l’entreprise  ; ces derniers devant être intuitifs et attirants.

Pour la gestion des candidatures par exemple, le processus devra suivre une méthodologie rigoureuse et juste, exempte de toute discrimination. Digitaliser son processus de recrutement et le mettre en avant devient un nouveau moyen d’attirer les talents : un processus efficace et innovant qui permet d’avoir une visibilité auprès des profils cibles.

Valoriser la marque employeur

A l’heure où tout le monde est connecté sur le mobile, internet et les réseaux sociaux, les recruteurs doivent également maîtriser ces outils de communication pour attirer les talents. En effet, valoriser la marque consiste à renforcer sa visibilité auprès d’un public beaucoup plus large et rendre l’entreprise attractive et accessible, en ciblant exactement les profils dont a besoin la société.

Publier les offres d’emploi sur de multiples supports, organiser des jeux concours, parrainer des étudiants, publier régulièrement des articles, organiser et participer à des salons, etc. Ces différentes actions phares permettent à l’entreprise de communiquer sur sa culture d’entreprise et de mettre en lumière une culture ouverte, dynamique et connectée. Audelà de la communication, la marque employeur est également appuyée par les retours d’expérience des employés : les différents processus RH, la gestion des carrières, le recrutement, etc.

Favoriser l’expérience employé

Au sein du processus de recrutement, il importe de communiquer à toutes les étapes, en temps et en heure, et à tous les protagonistes impliqués dans le recrutement, à savoir, les managers, les RH et le candidat lui-même.
Faire un retour au candidat dans des délais raisonnables, relancer les managers régulièrement pour les différentes validations. Une sensibilisation des managers à ce sujet est nécessaire afin qu’ils saisissent les enjeux de leur implication dans ce processus. Un retour clair, concis et dans des délais convenables n'est que bénéfique, quelle que soit la réponse finale.
Enfin, une fois le candidat retenu, il serait utile d’obtenir un retour d’expérience sur l’ensemble du processus et de proposer un questionnaire afin d’avoir un retour sur le ressenti du candidat tout au long de ce processus, mais aussi celui des managers. A partir de ces retours, les équipes RH pourront procéder à l’amélioration de leur processus de recrutement.


Accompagner l’intégration du collaborateur
Partie intégrante du processus de recrutement, les équipes RH doivent impérativement s’assurer du suivi de la procédure administrative, à savoir  : signature du contrat de travail, enregistrement à la mutuelle, programmation de la visite médicale, réception des différents documents de constitution du dossier du personnel, remise du règlement intérieur, etc. Une bonne intégration se prépare, s’anticipe, tant au sein de l’équipe RH qu’au sein de l’équipe opérationnelle. Elle se fait dès l’expression des besoins en recrutement. A travers le processus de recrutement, la Direction des Ressources Humaines constitue la première vitrine et surtout le premier interlocuteur pour un candidat. La DRH se doit donc d’être non seulement irréprochable quant à ses techniques de recrutement, mais également quant à son processus d’intégration et l’image qu’elle renvoie. Ses processus doivent attirer, séduire, donner envie ; ceci, non seulement pour attirer les meilleurs candidats, mais les candidats qui peuvent apporter une valeur ajoutée et de l'innovation au sein de la société. Ceci pour une projection à moyen et long terme pour l’entreprise et le collaborateur, qui constitue un partenariat gagnant-gagnant.

La DRH se doit d’être non seulement irréprochable quant à ses techniques de recrutement, mais également quant à son processus d’intégration, et l’image qu’elle renvoie.






Autres article

AUTRES ARTICLES