Réussir sa reconversion professionnelle

  • Auteur

  • Publié le

  • Catégorie

    ACTUALITE
  • Nbr vues

    213 fois

Prisca Stéphanie BOUA Directrice d’agence de RMO Job Center TOGO, un parcours atypique.

Mme Prisca Stéphanie BOUA, Directrice d’agence de RMO Job Center TOGO, un parcours atypique.


Aujourd’hui directrice d’agence de RMO Job Center TOGO, Prisca BOUA est ce qu’on pourrait appeler un modèle de reconversion professionnelle réussie. Titulaire d’un diplôme en psychologie, elle obtient un stage au département recrutement, au sein de RMO Job Center, en Côte d’Ivoire. Six mois plus tard, ses qualités d’écoute et d’analyse lui permettent d’obtenir son premier emploi de recruteur junior, puis sénior un an plus tard. Elle enrichira, durant les quatre années qui suivent son savoir-faire et son savoir-être, aux côtés d’experts internes et de son réseau professionnel. En 2014, elle prend la responsabilité du département recrutement après un intérim réussi. Alors qu’elle effectue un recrutement de vacance de poste de Directeur de filiale, elle réalise le besoin d’un nouveau défi et saisi l’opportunité.


Les clés d’une reconversion réussie selon Prisca BOUA

Lorsque vous conduisez dans le brouillard, vous avez tendance à ralentir parce que votre visibilité s’en trouve réduite. Il en est de même pour votre carrière professionnelle. Le manque de visibilité professionnelle crée un mal être, la désagréable impression de tourner en rond, de stagner à son poste, des envies d’ailleurs … Tout cela nuit à votre productivité, est facteur de démotivation et entraîne un ralentissement dans votre vie professionnelle… Il vous faut alors rebondir !


Comment s’y prendre pour rebondir ?

Vous traverserez un long processus pour redécouvrir le plaisir de travailler et répondre à vos inquiétudes. Je vous le propose en trois étapes. Pour entamer le parcours de la reconversion, le remue-méninges est la voie royale. Le remue- méninges 

Même si le premier facteur de reconversion reste l’installation d’un mal-être au travail, il en existe bien d’autres. La reconversion peut-être simplement due au besoin de vivre de nouvelles expériences, de nouveaux challenges, de découvrir un autre univers. Elle peut également s’imposer à vous suite à un changement dans votre vie (handicap, déménagement, maternité, …) ou se présenter comme une opportunité à saisir. Quoi qu’il en soit, pour que ce changement se concrétise, il vous faut d’abord passer par une introspection au cours de laquelle vous essayez de répondre aux questions telles que : Qu’est ce qui ne va plus ? Les missions ? L’environnement ? Le contexte relationnel ou la rémunération ? Etc. 


Armez-vous de votre bloc-notes et répondez à ces questions qui vous permettront de prendre du recul et de comprendre votre mal-être professionnel. En parallèle, Maud Simon, psychologue et coach, conseille de lister les moments où l’on s’est senti épanoui, en phase avec soi-même, puis de chercher les dénominateurs communs à ces instants. Accordez-vous une dizaine de minutes par jour, (toujours le fameux bloc-notes à vos côtés) au cours desquelles vous osez rêver votre nouvel emploi,  vos nouveaux objectifs, en raisonnant en termes d’« aimer-faire » plutôt qu’en termes e de « savoir-faire ». Prenez le temps d’inscrire ce qui rend ce poste désirable tout en précisant ce qui est important pour vous et ce qui l’est moins. Vous devrez ensuite revenir à une réalité plus rigoureuse : votre métier idéal est-il cohérent, réalisable ?


 Le projet professionnel

Votre second objectif sera de faire une liste élaborée de vos expériences et autres compétences. Il s’agit tout simplement d’évaluer avec précision l’ensemble des tâches que vous avez effectué durant votre carrière. Cela vous aidera à mieux vous connaître et prendre conscience de vos points forts et vos axes d’amélioration. Vous pourrez également déterminer les compétences transposables dans une nouvelle expérience. Pour vous permettre de franchir sereinement chaque étape de ce processus, le soutien d’un tiers, de préférence un professionnel peut se révéler précieux. Ce dernier devra être à même de poser les bonnes questions quitte à de se faire parfois l’avocat du diable. Ce qui vous permettra de recentrer vos attentes. 

Rassurez-vous, ce processus est aujourd’hui bien connu des Gestionnaires en ressources humaines qui peuvent, en fonction de l’analyse de votre profil, vous orienter vers le type de métiers qui vous conviendrait le mieux.

 

Rencontrez et discutez, en interne mais aussi à l'extérieur, avec des personnes qui vous permettront d'affiner la définition du poste que vous recherchez. Attention, il s'agit encore d'une démarche exploratoire, vous ne “candidatez” pas encore, vous explorez. Organisez votre démarche, préparez un rétro-planning et suivez-le. Plus votre discours et cheminement sont structurés, plus vous aurez des chances d'être compris et d'avoir des réponses claires.


L’exécution

Enfin, votre feuille de route ne doit pas rester lettre morte. Il s’agit de prendre la bonne décision et de se lancer, en ayant élaboré la meilleure stratégie. Etablissez un tableau d’exécution. Psychologiquement il est important de voir que vous progressez. 

Une fois ces éléments mis en lumière, faites comme moi et explorez le marché interne, soyez curieux. La mobilité interne peut-être la solution. Ecoutez, prenez le temps pour donner du sens à ce qui vous entoure. Cela peut donner des idées et faire naître des opportunités. Que pouvez-vous développer en interne ? Que pouvez-vous négocier ? Quels sont les postes proposés au sein de l'entreprise ? Quelles sont les changements qui sont intervenus au cours des derniers mois ? Vérifiez que votre désir correspond à celui de 

l'entreprise et à sa vision. Travaillez sur votre positionnement, vos atouts, 

les points d'écart... Rencontrez votre hiérarchie vous permettra de valider la faisabilité d’une mobilité interne. Elle sera votre allié si vous la mettez dans la boucle. Ne la mettez pas devant le fait accompli.


Trop souvent, nous négligeons les opportunités internes.

Cette mobilité s’appuie sur une bonne connaissance de votre environnement professionnel, de l'adéquation de vos compétences et des fonctions proposées, voire la possibilité de créer de nouveaux postes si vous arrivez à en démontrer la pertinence. L'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs. Une démarche de mobilité interne se prépare et se structure avec au moins autant de soin que dans le cas d'une mobilité externe.


Postulez !

Vous devez aussi accroître votre visibilité à travers les forums professionnels, sur le site des cabinets de recrutements et de chasse de têtes renommés … Ce sont de puissants outils qui vous permettront de vous hisser sur le marché professionnel et d’élargir vos contacts avec les entreprises. Gérer sa carrière passe autant par la mobilité interne que par une mobilité externe. Vous l’avez compris, la reconversion professionnelle est un processus long et intense. Et selon Louis Pasteur, le hasard ne favorise que les esprits préparés. Ainsi, si vous souhaitez redécouvrir le plaisir de travailler, avoir la sensation d’être à votre place, il vous faudra prendre de la hauteur et sortir de votre zone de confort. « Il n'y a pas de vent favorable à celui qui ne sait où il va ». Sénèque.