RH et Stratégie Digitale

  • Auteur

  • Publié le

  • Catégorie

    ACTUALITE
  • Nbr vues

    451 fois

KOFFI Hermann Sous-Directeur Rémunération et Gestion-CIE

Comment décryptez-vous l’environnement général à l’ère du digital ?

La digitalisation du monde est en cours et elle atteindra bientôt toutes les entreprises de grande ou de petite taille. Ce simple constat nous contraint à nous adapter avec adresse et savoir-faire à un environnement nouveau, au risque d’être dépassé par l’innovation. Il y a donc urgence aujourd’hui à prendre le train en marche pour se lancer dans une transformation digitale avec méthode et pragmatisme autour d’une vision claire et suivie de notre plan stratégique. Face à ce changement de paradigme ne rien faire n’est plus une option pour le DRH.

Comment définissez-vous une stratégie digitale RH ?

Une stratégie digitale RH s’inscrit d’abord dans une stratégie digitale globale qui, ellemême, s’inscrit dans la stratégie générale de l’entreprise. La matière étant relativement nouvelle, plusieurs approches ont été abordées pour définir la stratégie digitale au niveau des ressources humaines. Ces différentes approches ramènent généralement à définir la stratégie digitale RH comme le développement efficient des pratiques RH grâce aux technologies numériques aux fins d’améliorer la productivité, les processus et l’image de l’entreprise.

Quel(s) modèle(s) proposez-vous pour l’élaboration d’une stratégie digitale RH ? L’évolution économique rapide et l’incertitude manifeste dans le monde des affaires rendent parfois inefficients les modèles classiques d’analyse stratégique. Nous devons avant tout comprendre que nous faisons face à de nouveaux modèles d’affaires comme l’économie de la gratuité (avec une proposition gratuite permettant l’accès libre à une offre basique et une proposition payante plus enrichie), les achats à la dernière minute couramment utilisés par les industries touristiques et de transports de personnes (en illustre l’achat de billet d’avion à des prix attractifs à une échéance très proche de l’heure de départ du vol), etc. Dans cet environnement économique mouvant et incertain des affaires où baigne la transformation digitale, la «  stratégie Océan bleu » semble la mieux adaptée pour mettre en place sa stratégie digitale RH.

Quel rôle devra jouer la fonction RH dans cette transformation digitale ?

La fonction RH, en tant qu’acteur du changement, devra pleinement prendre part à cette évolution numérique au risque de se trouver dessaisie par d’autres acteurs de son rôle premier, la gestion du capital humain. Les RH devront alors créer les conditions (atelier digital, séminaires, équipe projet digitale, apéro, learning digital etc.) pour l’appropriation, l’adhésion et la mise en place d’une stratégie digitale globale au sein de l’entreprise. L’enjeu principal pour la fonction RH sera d’initier, de maîtriser et surtout d’animer cette transformation.

Selon vous, faut-il attendre les retours d’expérience d’autres entreprises avant de se lancer dans la transformation digitale ?

Je peux sans hésiter vous dire non. En effet, avec les nombreux changements dans l’environnement technologique, il apparaît aujourd’hui quasi impossible de prédire l’avenir d’une entreprise tant sa survie ne tient qu’à un fil. Qui dit que la grande entreprise d’aujourd’hui ne sera pas obsolète demain au profit d’une Start up ? Qui dit que votre offre de services sera toujours d’actualité demain ? etc. Voilà autant d’incertitudes qui m’amènent à dire qu’il faut se lancer et se faire sa propre opinion.

La fonction RH ne court-elle pas le risque de perdre du terrain avec l’avènement du digital ?

Tout au contraire, c’est là l’occasion pour la fonction RH d’écrire encore une belle page de son histoire car le digital lui donne l’opportunité de passer de la gestion des ressources à la gestion des relations humaines. Créer, animer, et favoriser les relations humaines au sein de l’entreprise sont là les principaux enjeux du DRH de demain.

Quel est votre mot de fin ?

Fort de ces enjeux hautement organisationnels et humains le DRH devra rechercher les compétences nécessaires pour accompagner la transformation digitale de l’entreprise. Le besoin de nouvelles compétences (en Community managers, Social managers et Gestionnaires de la relation employés, etc.) au sein de la fonction RH devient dès lors indispensable et prioritaire pour le DRH. A l’opposé de ce que pense bon nombre de personnes, l’humain est finalement au cœur du digital !  L’aberration pour les RH serait de se comporter systématiquement de la même manière et de s’attendre à un résultat différent.