news-details
Contributions

"Si les entreprises sont au cœur de la tempête, il faut garder le cap et rester optimiste…"Sidi Faskoye Gérant Associé - Mali Assistance Services (MAS)

En tant que manager, parlez-nous de votre état d’esprit en cette période de pandémie qui affecte gravement vos équipes et certainement votre business …

S.F : Le monde du travail est profondément touché par la pandémie du Coronavirus. Outre la menace que cela représente pour la santé publique, les bouleversements économiques et sociaux menacent les moyens de subsistance et le bien-être à long terme de millions d’individus. Les entreprises sont obligées de réorganiser leurs équipes, l’employeur doit veiller à l’adaptation constante de l’évaluation des risques. La nouvelle évaluation des risques doit être retranscrite et actualisée pour tenir compte des changements de circonstances. Les mesures de prévention qui en découlent doivent être portées à la connaissance des salariés selon des modalités adaptées afin de permettre leur pleine application.

Quelles ont été les principales mesures que vous avez prises pour assurer la viabilité de votre entreprise ?

S.F :  A défaut de respecter son obligation, l’employeur pourrait voir sa responsabilité civile, voire pénale, engagée. Dans le cadre de l’épidémie de Coronavirus, nous avons pris de nombreuses mesures à savoir : la communication régulière avec les salariés ; le renforcement des bonnes pratiques d’hygiène ; la désignation d’une équipe de gestion en cas d’urgence ; le suivi de l’évolution de la situation au jour le jour ; la suspension ou limitation des déplacements professionnels ; l'encouragement en quarantaine des salariés susceptibles d’avoir été exposés ; le télétravail pour une partie de l’équipe ; la mise en place du travail par alternance.

Si ces mesures s’avèrent efficaces, certaines pourraient-elles être reconduites après la crise ?

S.F :  Si ces mesures s’avèrent efficaces, certaines seront reconduites après la crise notamment les bonnes pratiques d’hygiène, le maintien d’une équipe de gestion en cas d’urgence et l’encouragement du personnel non essentiel vers le télétravail.

Est-il important pour le dirigeant d’avoir à la fois un œil sur la crise et sur la sortie de celle-ci, l’après crise ?

S.F :  Même si les entreprises sont au cœur de la tempête, il faut garder le cap et rester optimiste, car il y aura une fin à cette crise. Au fil des semaines, la tempête va perdre de son intensité, et les choses vont revenir graduellement à la normale. En temps de crise, il faut garder l’œil sur deux choses en même temps : le marché et votre chaîne d’approvisionnement. Des entreprises peuvent faire faillite si leur santé financière est fragile et que la crise dure trop longtemps. Aussi, il faut en être conscient et déjà penser à des plans B. Eu égard aux réalités qui s’imposent ainsi sans avertissement, les experts sociologues, économiques, démographiques, politologues, de la santé etc… sont interpellés. Ces experts doivent s’asseoir et repenser un nouvel ordre mondial en fonction des nouvelles données.

Vous pouvez partager cette publication!

Autres articles