Skip to content
Details
news-details

« Dès les premières heures du covid-19 en Côte d’Ivoire, les DRH ont tout de suite été mis à contribution pour gérer cette crise sanitaire au sein de leurs structures respectives. Les DRH sont à l’affût de bonnes informations et font la veille sociale pour pouvoir mieux les communiquer aux dirigeants et au personnel. Chez la CDCI, nous avons mis en place un comité de crise qui a pour but de se réunir à tout moment pour faire face à l’évolution de cette pandémie. Nous nous sommes conformés aux mesures préventives communiquées par le CNS entre autres, la mise à disposition des travailleurs de manière quotidienne des masques ou caches nez, des gels hydroalcoliques, des dispositifs de lavage de main avec du savon liquide à l’entrée de tous les magasins de la CDCI , du siège et des entrepôts, le marquage au sol dans les magasins pour matérialiser la distanciation sociale d’un mètre (1m) et nous avons procédé à la communication via les différentes affiches reprenant tous les gestes barrières utiles à adopter. Nous avons également adopté une communication à 360° avec une transparence dans les prises de décisions. Plusieurs notes d’informations ont été diffusées à l’endroit des travailleurs, fournisseurs et des clients. Ces notes sont affichées à l’entrée de nos différents magasins et au siège. Des réunions avec les instances représentatives du personnel et aussi avec les membres du Comité santé sécurité au travail (CSST) se multiplient tous les jours. Nous partageons des idées, nous discutons des scénarios possibles et nous convenons d’une approche de communication conséquente. L’employeur devra créer un cadre sain en respectant toutes les conditions de vie et de travail de ses salariés. Un travailleur en insécurité a le droit de s’en plaindre et de s’en retirer en informant sa hiérarchie ou le Comité santé sécurité au travail. Le motif devra être raisonnable et légitime. Aucune sanction ni retenue sur salaire ne devra être faite sur le salaire (article 41.4 du code du travail). C’est l’occasion d’attirer l’attention des employeurs sur l’amélioration des conditions de vie et de travail de leurs salariés en vue de maintenir le bon niveau de sécurité et de préserver leur santé. Les prises de décisions dépendent du secteur d’activité. Les entreprises qui n’ont pas d’entrées de ressources financières c’est-à-dire les entreprises non alimentaires procèdent immédiatement au chômage technique. A la CDCI, le chômage technique sera la dernière mesure à prendre. Nous avons mis en place le télétravail pour certaines fonctions et tous les membres du Comité exécutif. Ensuite, nous avons procédé à la rotation des équipes par une double vacation et enfin pour la première phase de notre plan de continuité d’activité, les personnes vulnérables à risques sont mises en congés anticipés. Dans la phase 2 du plan de continuité d’activité, si l’Etat déclare le confinement général, nous procéderons à la mise en place d’une organisation humaine au strict minimum, ensuite la mise en congé anticipé des travailleurs qui ne seront ni en télétravail, ni dans l’organisation au strict minimum, la prise des congés sans solde pour les salariés ayant déjà perçus leurs allocations congés et enfin en dernier recours, le chômage technique. Côté motivation du personnel, il faut dire que vu les restrictions au niveau des transports et eu égard au couvre-feu décrété par l’Etat de 21 h à 5 h du matin, nous avons mis à disposition de notre personnel 4 cars de ramassage pour les travailleurs habitants dans les zones de Yopougon et Abobo. Nous avons revu les horaires du personnel au siège et dans les magasins. Des dons en denrées alimentaires ont été faits et continuent au sein de notre entreprise. Au niveau financier, des avances et prêts sont octroyés à la demande des salariés avec des échéanciers plus longs. S’il adviendrait un chômage technique, durant les 2 premiers mois des compensations salariales seront envisagées en fonction de la santé économique de notre entreprise. Pour réussir le télétravail, il faut avoir des outils digitaux fiables, testés avec un abonnement illimité à internet. En adoptant les mesures suivantes : se créer son espace de travail, se mettre en condition de travail, aménager ses horaires, éviter les distractions, garder le contact avec ses collègues et ses collaborateurs et séparer vie privée et vie professionnelle… »

Vous pouvez partager ce post!

Voir aussi

Laisser un commentaire