Skip to content
Details
news-details

« Le COVID 19 a fait son apparition pour la première fois en Chine. Il s’est étendu en Europe, en Amérique, en Asie, en Afrique et n’a épargné aucun continent. La pandémie s’étend de manière exponentielle avec les conséquences socio-économiques et financières. Comme vous le savez, le secteur bancaire est très sensible, il faut protéger le personnel et la clientèle. C’est ainsi qu’au sein de notre banque, une série de mesures ont été entreprises pour assurer la continuité des activités de la banque à travers son Plan de Continuité de l’Activité (PCA). Un comité de crise présidé par le Directeur Général a été mis en place pour coordonner la gestion de la crise.  Des mesures préventives ont été mises en place notamment, l’utilisation du gel hydro alcoolique, le contrôle de la température. Aussi le personnel a été doté de gants et masques, singulièrement pour le back office. Des mesures de sensibilisation ont été mises en place à travers les affiches ou sur outlook (messagerie interne). Il y a aussi la géolocalisation des domiciles du personnel par GPS et des insertions dans la presse à l’intention de la clientèle et du personnel. En plus de la sensibilisation, et surtout pour prévenir la contamination, les contrats de tous les stagiaires et Agents de Vente Directe (AVD) ont été suspendus. Les salariés ayant un solde important de congé ont été mis en congé pour désengorger les services. Au stade actuel, nous ne sommes pas encore à la suspension d’activité. Mais il est prévu dans notre plan de continuité d’activité en cas de confinement partiel ou total. Je dirai plutôt la forme de congé par anticipation permet de mettre le salarié en sécurité tout en respectant les gestes barrière. Le travailleur peut-il exercer délibérément son droit de retrait dans une situation d’insécurité comme dans le cas de cette pandémie ? A mon avis, le salarié n’a pas besoin d’exercer ce droit de retrait. Toutes les dispositions sont prises pour le mettre à l’abri de la pandémie. Néanmoins, nous avons un Médecin d’entreprise très engagé et prêt à intervenir à tout moment. Dès qu’un cas est détecté, le Médecin est immédiatement prévenu pour la prise en charge. Tous les collaborateurs sont informés également des dispositions à prendre. L’adage dit « mieux vaut prévenir que guérir ». L’épreuve de télétravail doit commencer dès aujourd’hui. Il faut mettre en marche la machine du PCA dès à présent avant le confinement. Il faut doter les postes clés d’équipements informatiques et un réseau wifi leur permettant de travailler à la maison comme s’ils sont au bureau, afin que l’activité de la banque puisse continuer. Le succès de l’épreuve du télétravail commence par la préparation effective des personnes concernées. Il faut aire éventuellement des tests pour s’assurer de l’effectivité de ce moyen de travail ».


Vous pouvez partager ce post!

Voir aussi

Laisser un commentaire