Skip to content
Details
news-details

L’Association des professionnels des Ressources  Humaines de Côte d’Ivoire (APRH-CI) a tenu, le vendredi 10 septembre 2021, à Abidjan-Cocody, son traditionnel Petit déjeuner débat (PDD) avec comme sujet d’intérêt, le bien-être des travailleurs.

Deux (2) thèmes étaient au menu des échanges : « L’ergonomie dans le monde du travail », animé par Agathe Gnéplé, Ergonome et psychologue du travail et des organisations et « Comment gérer la souffrance psychologique au travail », animé par Docteur Achi Narcisse, enseignant chercheur au CIERPA d’Abidjan.

Les deux (2) enseignants ont entretenu plusieurs heures durant un auditoire composé de professionnels RH et de managers sur la nécessité pour les employeurs et les GRH à mettre les salariés dans d’excellents conditions de travail : « Les entreprises auraient tout à y gagner. Fort heureusement, elles sont de plus en plus nombreuses à prendre le problème à bras le corps…avec plus au moins de bonheur », reconnaîtra à demi-mots l’ergonome Agathe Gnéplé. Pour elle, les entreprises devraient, pour relever ce défi, s’intéresser de plus près à l’ergonomie qui est « une science à part entière ». La psychologue du travail dans sa présentation, est donc partie d’une généralité sur l’ergonomie où elle a défini cette science, parlé de sa démarche et son domaine d’activité pour aboutir à la question de la contribution de l’ergonomie à la gestion des Ressources Humaines à travers le recrutement, la description des tâches, la définition des exigences du poste, l’élaboration du préférentiel adéquation emploi-profil et la gestion des compétences.

Lire aussi: "Nous avons décidé de maintenir l’accès à la formation" Eric Ahogny Directeur des Ressources Humaines Et Affaires Juridiques Groupe, CODIVAL, AIS, CODITRANS CI

Le Docteur Achi Narcisse a, quant à lui, abordé la question de la santé psychologique au travail. Pour lui, ce pan de la santé au travail comporte deux versants : « le positif qui porte sur le bien-être psychologique au travail et le négatif qui, lui, attrait à la souffrance psychologique au travail ». Il a cependant axé son intervention sur le second versant à savoir la souffrance psychologique au travail que notre enseignant a défini comme « un mal-être vécu par les travailleurs dans leur environnement professionnel ». Ce mal-être, toujours selon ses propos, peut prendre différente forme : « le stress, le triptyque B (burn-out, bord-out et brand-out), le harcèlement psychologique, l’addiction au travail et la détresse psychologique ». Après la description des différentes caractéristiques, il a présenté ses solutions pour enrayer « ces situations frustrantes » pour le travailleur et qui présentent « un véritable danger aussi bien pour le salarié que l’entreprise dans la mesure où ceci a forcément un impact sur la performance des organisations. Il y a toujours eu l'idée que les salariés bien dans leur peau sont plus productifs que ceux qui sont mal dans leur peau », jugea le psychologue Achi Narcisse.

Notons qu’avant ces deux interventions qui ont constitué le côté scientifique de ce PDD de l’APRH-CI, le vice-président de l’association, Adou Richard et le président, Alhouceine Sylla ont pris la parole pour exposer les raisons et le contexte de la tenue de cette activité ainsi que le choix du thème.

Vous pouvez partager ce post!

Voir aussi

Laisser un commentaire