Skip to content
Details
news-details

A l’instar de nombreuses organisations, la NPSP-CI a été durement éprouvée par la Covid-19. Quels ont été vos premiers mots à l’endroit de vos collaborateurs pour non seulement les rassurer mais aussi les mettre en ordre de bataille pour la continuité des activités ?

 

Au niveau des RH de la NPSP-CI, nous sommes conscients du rôle que nous avons à jouer dans l’appareil de la santé publique. Nous sommes constamment au front et de surcroît, aux premières lignes. Nous nous considérons depuis toujours donc comme des « militaires » ; et à l’apparition de la Covid-19, nous étions tous conscients que nous devions aller « en guerre » contre cet « ennemi » déclaré.

 Nous leur avons donc tenu un discours franc et sincère. Parce que nous avons très vite compris que la communication, communiquer la bonne information dans ces situations, était primordiale pour une bonne collaboration. Nous leur avons dit que les risques liés à la maladie à Coronavirus étaient réels et que par conséquent nous devions non seulement redoubler de vigilance mais mieux, nous ne devions ménager aucun effort pour rester Wouédjé Wencelas Chef de département Ressources Humaines NPSP-CI sains afin de jouer au mieux notre régalien de santé publique qui est de rendre disponible les produits pharmaceutiques sur toute l’étendue du territoire national conformément aux missions de la Nouvelle PSP-CI.

Lire aussi:« Les Ressources Humaines en Afrique à l'ère du digital ».

Si on vous demandait de sortir un bilan partiel de vos actions contre la maladie à Coronavirus…

 Je dirais que le bilan partiel est largement au-delà de nos attentes, au regard du niveau d’exposition d’une grande partie des agents opérationnels. Ces derniers, dans le cadre de leur fonction, se rendent disponibles et bravent des jours et des nuits, les difficultés et les risques d’infection pour rendre disponibles les masques, gels hydroalcooliques, les médicaments… dans les centres de santé à travers diverses contrées.

Dans cette période, nous avons malheureusement enregistré quelques cas d’infecté au Covid-19 mais c’était vraiment insignifiant et ces cas ne sont pas venus de la chaîne de traitement commande ou celle de la logistique pharmaceutique mais plutôt du personnel administratif (de bureau). Mais ces cas isolés et très infimes ont été rapidement pris en charge par une équipe qui était déjà à l’affût avec un équipement adapté pour la situation.

En définitive, nous sommes satisfaits de notre bilan jusque là parce que nos actions sont perceptibles sur toute l’étendue du territoire. On peut donc féliciter tous les acteurs de la santé dans leur entièreté.

 Pour vous, professionnel des RH, quel est le plus gros changement que vous croyez que l’apparition de la Covid-19 aurait apporter en termes de management des hommes ?

 Tout manager des RH vous répondra qu'il s'agit de l’organisation du travail. En effet, le plus gros changement que la Covid-19 a apporté se résume à l’organisation du travail avec l’apparition de nouveaux modes de fonctionnement, de travail, notamment le télétravail. Cependant, l’inexistence d’un cadre juridique formel au niveau national (non légiféré) pour le télétravail, a rendu quelque peu difficile la gestion des Ressources Humaines à distance surtout dans le mécanisme de suivi des agents mis en télétravail et l’accompagnement logistique (internet, clef USB, espace adéquat…) pour leur permettre d’assurer efficacement leurs activités hors de leur lieu habituel de travail. N’empêche que je reste convaincu de la nécessité de cette méthode de travail à intégrer l’habitude de travail de nos organisations. Il peut être une source d’épanouissement non seulement des compétences individuelles et collectives mais encore d’optimisation et de performance économique et sociale de la structure avec une meilleure utilisation des ressources en interne.

 Par ailleurs, nous avons pu nous rendre compte de l’adéquation entre la charge du travail et le niveau de rémunération.

Votre mot de fin…

J’aurais voulu dire merci à l’ensemble des agents de la NPSP-CI mais je crois qu’il y a des voix beaucoup plus autorisées pour le dire, notamment le Directeur Général, le Professeur Yapi Ange-Désiré. Je vais donc adresser mes remerciements et félicitations au Directeur Général pour son leadership, son esprit d’équipe et surtout pour avoir mis tous les agents de la NPSP-CI dans les conditions adéquates et optimums pour la réalisation de la mission qu’il nous a confiée et tous les agents le lui en sont reconnaissants. 

Vous pouvez partager ce post!

Voir aussi

Laisser un commentaire