Skip to content
Details
news-details

 Depuis un peu plus de 3 mois, le monde entier fait face à une crise sanitaire. Parti de Wuhan en Chine en Décembre dernier, le COVID-19 est aujourd’hui présent dans un peu plus de 200 pays avec plus de 800 000 personnes contaminées et 5% de létalité. Ce virus se manifeste par des symptômes similaires à ceux d’une grippe (toux, fièvre, etc.). Ce qui le rend facilement et hautement contagieux et peut se compliquer de difficultés respiratoires sévères représentant la gravité de cette infection et pouvant entraîner la mort.

Aujourd’hui, c’est environ 3 Milliards de la population mondiale qui est confinée chez elle afin de limiter le risque de propagation  de cette pandémie.

 Il va sans dire que cette crise sanitaire a évidemment des répercussions sur le plan professionnel. Nos habitudes de travail sont perturbées, notamment à cause de la contagiosité élevée de ce virus.

En Côte d’Ivoire, bien que le confinement ne soit pas encore effectif, cette situation emmène certaines entreprises à s’adapter en trouvant des solutions pour continuer à fonctionner tout en limitant le risque de contamination de leurs employés. C’est dans cette optique que le télétravail prend tout son sens et devient un outil indispensable.

 Le télétravail désigne une organisation de travail qui permet d’exercer une activité en dehors des locaux de son employeur ou de son client, grâce aux technologies de l’information et de la communication (internet, téléphone mobile, fax, etc.). Mis à part ses nombreux avantages dans notre contexte, cet outil peut être à l’origine de risques professionnels s’il est mal utilisé, surtout à domicile.

En effet, le temps passé devant les écrans (ordinateurs, téléphones, télévisions), les mauvaises postures (canapés, lits) peuvent entraîner respectivement des troubles ophtalmologiques, des troubles musculo-squelettiques et lombalgies. Il ne faudrait pas omettre la non prise en charge des accidents de travail considérés dans ce cas comme des accidents de la vie (chute dans les escaliers à domicile).

De plus, pourrait s’ajouter à cette liste un surmenage professionnel, un stress lié au travail mais aussi à la pandémie, d’autres troubles psychologiques ou encore une augmentation de comportements addictifs du fait de l’isolement. Il faudrait aussi faire attention à la vie familiale qui pourrait être sujette à de réelles perturbations.

Devant de telles menaces nous vous conseillerons donc :

 - d’aménager à domicile un espace de travail correct (bureau, chaise)

 - d’avoir des horaires de réveil et de travail calqués sur votre train de vie habituel - de limiter le temps passé devant les écrans en essayant des jeux de société en famille

- d‘utiliser le temps que vous auriez mis dans les embouteillages pour pratiquer une activité physique régulière. Eh oui il est possible de faire du sport à domicile en vous aidant d’applications mobiles.

 - d’avoir une alimentation variée et équilibrée en observant des repas aux heures habituelles et raisonnables - de respecter un temps de 06 à 08 H de sommeil

- de ne surtout pas essayer de canaliser vos émotions en fumant, en buvant ou en consommant des stupéfiants. Toutes ces mesures vous aideront à prévenir certaines pathologies, vous permettront d’être en pleine forme physique et psychique, mais encore vous aideront à renforcer votre système immunitaire. La lecture, la musique, la méditation ou la prière sont des méthodes pour gérer le stress dans ces moments d’isolement social. Pour finir, souvenez-vous que lorsqu’on est seul, on est en réalité avec soi-même. C’est donc un moment d’introspection pour faire le point et pour revenir plus fort.

Vous pouvez partager ce post!

Voir aussi

Laisser un commentaire