Skip to content
Details
news-details

Ayant entrainé son expertise dans plusieurs entreprises, notamment Alink Telecom, Orange CI, SCB, Unilever, Emmanuel Kadjo est aujourd’hui le DRH de Brassivoire, « l’entreprise qui révolutionne le marché de la bière en Côte d’Ivoire, filiale des groupes Heineken et CFAO ». Diplômé de l’INPHB, il cumule 17 années d’expériences dans le domaine des ressources humaines. La politique sociale d’une entreprise, il s’y connait et nous partage son expérience dans le domaine à travers cet entretien…

 

Parlez-nous de la politique sociale de votre entreprise.

 

Nous avons une politique sociale que nous déployons en faveur de nos employés. Chaque année, nous faisons deux (2) enquêtes de rémunération qui nous permettent de comparer nos pratiques par rapport au marché global mais surtout à notre secteur d’activité. En fonction des performances de notre entreprise, nous décidons ou non de faire les ajustements nécessaires afin d’être toujours compétitif.

 

Notre politique sociale tourne autour de plusieurs rubriques. D’abord la santé et la sécurité. Elle regroupe les activités de la médecine du travail, de l’Assurance Maladie, l’Assurance Retraite Complémentaire, l’Assurance Vie et Invalidité et aussi des activités du CSST (Comité Santé Sécurité au Travail) et du SHE (Safety Health Environment).

 

Ensuite les conditions de travail qui regroupe les pratiques en vue de faciliter l’activité professionnelle des employés. Ce sont les bus de transport gratuit, la cantine subventionnée, les téléphones et crédit de communication et les véhicules attribués à certaines catégories d’employés.

 

Nous avons par la suite le programme de reconnaissance. Elle permet de récompenser les employés qui se distinguent dans leur activité professionnelle autour de nos valeurs.

 

La formation vient ensuite compléter le lot. Nous aménageons les horaires de travail pour les employés qui désirent faire des formations complémentaires diplômantes.

 

Les dons au personnel. Dans le cadre d’événements familiaux touchant un employé (mariage, naissance, décès) ; les célébrations où chaque mois et à l’occasion de certaines fêtes dans l’année, des produits d’entreprise sont remis aux employés. L’arbre de Noel est organisé chaque année en faveur des enfants des employés.

 

Nous avons enfin les prêts et acompte/avances sur salaire. Nous octroyons des prêts scolaires à nos employés afin de faciliter la scolarité de leurs enfants. Les employés qui font face à des situations difficiles peuvent aussi bénéficier de prêts exceptionnels.

 

C’est quoi l’objectif de la politique sociale d’une entreprise ?

 

La politique sociale fait partie de la politique de rémunération. L’objectif ultime est d’améliorer la satisfaction des employés et de les fidéliser dans le cadre de la réalité économique dans laquelle nous opérons. Répondre de façon adaptée à certains de leurs besoins ; Maintenir les talents et en attirer de nouveaux ; favoriser un bon climat social au sein de l'entreprise et enfin créer ce sentiment d’appartenance à une organisation qui se soucie de votre bien-être.

 Lire aussi: "L'externalisation du personnel".

Quels en sont ses enjeux et quels sont les éléments indispensables d’une bonne politique sociale en entreprise ?

 

Les actions mises en place visent à favoriser la qualité de vie au travail, à encourager le dialogue dans un cadre de travail serein et aussi à booster la performance individuelle et collective. La RSE intègre également des valeurs en matière d'équité dans le traitement, de respect, de non-discrimination et de juste rémunération au sein de l'entreprise.

 

Une bonne politique sociale doit être guidée par le principe de solidarité envers toutes les couches de l’entreprise. Les actions mises en œuvre doivent conduire à améliorer les conditions de travail et de vie des employés ce qui aura pour conséquence d’impacter positivement la performance collective.

 

Comment peut-on évaluer et valoriser la politique sociale d’une entreprise ?

 

La politique sociale permet à une entreprise de savoir si elle est un employeur de référence ou pas. A l’externe, nous pouvons aussi savoir à partir de ratios si nous sommes toujours attractifs auprès des demandeurs d’emplois. En interne, les enquêtes sociales régulières permettent d’évaluer le niveau de satisfaction des employés. Pour apprécier la valeur des prestations contenues dans la politique sociale, il faudra être attentifs à la qualité de la prestation et au service rendu.

 

D’aucuns disent qu’un employé qui veut partir d’une entreprise, partira… Mais est-ce qu’une politique sociale attractive peut retenir et fidéliser un collaborateur ?

 

Les employés quittent les entreprises pour diverses raisons (projet personnel, promotion, environnement de travail, charge de travail, meilleure rémunération etc.). La mise en place d’un plan de rétention incluant une politique sociale attractive ne permet pas toujours de régler le problème. Cela est d’autant plus visible en Côte d’Ivoire au regard du dynamisme du marché de l’emploi. Néanmoins, elle concoure à limiter la saignée et surtout le départ des talents vers d’autres entreprises.

 Lire aussi: « Le bien-être des travailleurs au centre des échanges».

Doit-elle être mise en avant dans le recrutement de nouveaux talents ?

 

Le salaire est important mais de plus en plus, les candidats sont sensibles à tout ce qui gravite autour du salaire. Lors des recrutements il est plus qu’indispensable d’en parler. En outre, il ne faudra pas hésiter à aussi présenter aux candidats les objectifs à moyen et long terme de l’entreprise afin qu’ils y envisagent un véritable projet professionnel.

 

La politique sociale de l’entreprise doit-elle se faire en accord avec les représentants des salariés ou se définir unilatéralement par la direction de l’entreprise ?

 

L’initiative de la mise en place d’une politique sociale émane de l’employeur. Cependant, dans le cadre du dialogue social, une ouverture peut être faite aux instances représentatives du personnel afin de solliciter leurs avis ou contributions. Les discussions aboutissement parfois à la signature d’accords d’entreprise.

 

Pourrait-on aisément croire que certaines entreprises sont à la traine sur leurs concurrents parce qu’elles n’ont pas accordé à leur politique sociale la place qui lui sied ?

 

La force d’une entreprise réside dans son capital humain. La volonté d’implémenter une politique sociale attractive en faveur des employés existe. Cependant, la réalité économique surtout en cette période d’incertitude liée au Covid-19 rattrape rapidement. L’entreprise ne peut offrir qu’en fonction de ses capacités financières.

 

Votre mot de fin…

En résumé, une politique sociale vise au bien-être des employés. Ceci comprend de nombreux aspects, qui touchent à la santé, à la famille, à la constitution d'un avoir de retraite etc... Pour toute entreprise qui se veut compétitive dans un environnement économique dynamique et très concurrentiel la mise en place d’une politique sociale complète et efficace devient un enjeu stratégique.

Vous pouvez partager ce post!

Voir aussi

Laisser un commentaire