Details
news-details

"Donner de la visibilité aux produits locaux" 


Corine Maurice Ouattara crée en 2012 Maurice Communication marketing (MCM) dont elle en est la Directrice Générale. Fascinée par la technologie QR CODE et par le niveau de la santé en Afrique, avec son équipe, elle a développé le Pass Santé Mousso, un bijou connecté santé qui obtient le 2ème prix du concours TECHMOUSSO qui est une compétition de données sur le Genre en Côte d’Ivoire en 2016. Présente en France pour Ambition Africa 2019, RH Mag l’a approché pour en savoir davantage sur ce produit. 


Parlez-nous de votre activité... 

Notre activité s’inscrit dans la révolution de l’e-santé. Nous avons créé et développé le concept pass santé Mousso. Un carnet de santé matérialisé par un bijou qui contient toutes les informations personnelles et médicales accessibles aux urgences et à tout médecin traitant. L’idée est de réduire le risque de décès dûs aux erreurs médicales et qui pourrait faciliter la prise en charge des patients. Selon nos statistiques, Il se trouve que 70% des décès dans les urgences sont dûs à des erreurs médicales et l’Afrique est exposée ce qui est potentiellement une grande cause de décès. 


Vous êtes à Abidjan où dans les zones rurales ?
C’est un produit de santé publique qui s’adresse à l’ensemble de la population ivoirienne et à l’Afrique. Nous sommes aussi bien en zone rurale qu’en zone urbaine. Même en cas de problème de connectivité. 


Quels sont les problèmes spéci ques auxquels vous êtes confrontés ?  

L’un des problèmes que nous rencontrons, c’est le problème de renforcement de capacités. Il y a une di culté dans l’utilisation des nouvelles technologies. Ils sont très conservateurs, les amener à utiliser de nouvelles solutions, c’est les amener à se former sur tout ce qu’il y a à faire. On a trouvé un palliatif qui nous permet de former chaque 3 mois des équipes techniques, administratives, des urgentistes, le personnel médical lui-même à l’utilisation de nouvelles technologies et de notre solution surtout. En termes de compétences, nos solutions sont faites en interne, entre startups, nous nous accompagnons. 


Est-ce qu’il y a assez de communication pour que les gens viennent vers vous ? J’avoue qu’on ne communique pas assez mais c’est la population qui vient vers nous parce qu’elle a compris l’utilité de ce produit. Je pense qu’on devrait communiquer davantage. Le moyen de communication que nous avons trouvé, c’est la proximité. Nous sommes à San Pedro, bientôt à Korhogo. Nous avons opté pour une solution de proximité avec les populations. Il faudrait que nous renforcions ce volet communicationnel pour qu’il ait plus d’ampleur. 


Qu’est-ce que vous recherchez à travers ce genre de forum ? 

Nous recherchons de la visibilité. La transformation digitale de la santé est une réalité en Afrique. La Côte d’Ivoire s’en est approprié parce qu’aujourd’hui quand on parle d’e-santé, les gens n’ont pas les yeux tournés vers l’Afrique. Nous, on veut montrer qu’il y a du made in africa, donner de la visibilité aux produits locaux. Mais montrer que la jeunesse ivoirienne veut et il appartient à la Côte d’Ivoire de pouvoir amorcer le décollage. 


Vous pouvez partager cette publication!

Voir aussi

Laisser un commentaire




whatsapp