Details
news-details

Le secteur privé avec la coopération des centres de formation professionnelle était au centre d’un forum qui a eu lieu, à la Chambre de
Commerce et d’industrie, le vendredi 18 février 2022, à Abidjan-Plateau.

Organisée par le projet Partenariat pour la formation professionnelle dans les métiers d’installation sanitaire et photovoltaïque (Pfpispv), la rencontre a enregistré la présence du représentant du Ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, Fofié Koffi et la représentante de l’Ambassadeur de l’Allemagne en Côte d’Ivoire, Elena Molina et plusieurs chefs d’entreprise.

À en croire la cheffe du projet, Carola Schmidt, il s’agit pour le secteur privé et les acteurs institutionnels en charge des questions de formation, de réfléchir à l’organisation de la coopération entre les centres de formation professionnelle et les entreprises dans le but d’assurer la pertinence de la formation dispensée et des compétences requises au sein de l’entreprise.

L’objectif étant d’une part de doter les entreprises de ressources humaines de qualité susceptibles d’impulser leur développement et, d’autre part, renforcer les compétences des apprenants pour faciliter leur insertion professionnelle et leur promotion sociale.

"Ce projet vise à améliorer l’employabilité des jeunes, mais également des artisans qui œuvrent déjà dans le domaine. Nous cherchons à augmenter leurs compétences, leurs capacités pour se faire employer";, a fait savoir Carola Schmidt.


"Nous avons actuellement, selon les statistiques, environ huit millions de jeunes qui ont des difficultés d’insertion, qui n’ont pas d’emploi. Soit, ils n’ont pas eu de formation, soit ils ont été formés et n’arrivent pas à s’insérer (…) pour des raisons multiples, le dispositif de formation professionnelle n’arrive plus à satisfaire les besoins du secteur privé en matière de compétences" a regretté Fofié Koffi, par ailleurs Directeur de la formation professionnelle initiale au ministère en charge de l’Enseignement technique. Selon qui, l’initiative de ce forum est à encourager. Car, elle "viendra accompagner les actions et réflexions qui ont été entreprises par l’Etat ivoirien, depuis de nombreuses années pour faire face aux problématiques d’inadéquation formation-emploi"

En outre, il n’a pas manqué de rappeler que la formation ne peut pas se faire en ignorant les entreprises. "Il faut impliquer les entreprises dans le processus de formation. L’Etat met en place les dispositifs qu’il faut pour une meilleure implication des entreprises afin que les formations développées par les centres de formation professionnelle correspondent aux besoins de ces entreprises" a insisté Fofié Koffi.

En rappel, ce sont au total 350 artisans et apprenants qui sont pris en charge dans le cadre du projet Pfpispv sur la période mars 2019-septembre 2022 pour un coût estimé à 968.053.184 FCFA, financé par le ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (Bmz).

Emmanuel DJE BI

Vous pouvez partager cette publication!

Voir aussi



whatsapp