Details
news-details


À la généralisation du télétravail partiel ou complet, le principe de travail asynchrone s’est répandu. Une notion qui modifie fondamentalement l’organisation du travail puisqu’elle accorde une plus grande latitude aux collaborateurs dans la gestion de leur emploi du temps.

Asynchrone ?

Si ce mot n’est pas nouveau dans le monde du travail et apparaît pour la première fois lorsque le numérique créa de nouveaux modèles de collaboration, l’avènement du télétravail a grandement participé à faire émerger le concept.

Mais quel est son sens et à quoi correspond-il ? Depuis deux ans, le travail à distance a permis à un certain nombre de salariés d’avoir la possibilité de travailler hors de l’entreprise plusieurs jours par semaine (deux en moyenne). Un modèle qui séduit les travailleurs en capacité à pouvoir le faire (38 % des salariés le pratiquaient à la fin de l’année 2021*) avec des avantages reconnus :

·       autonomie,

·       souplesse, 

·       accroissement de l’efficacité,

·       diminution du stress lié aux transports,

·       meilleur équilibre vie personnelle et vie professionnelle, etc. 

Le travail asynchrone pousse quant à lui le curseur un peu plus loin puisqu’il présente l’opportunité à un salarié d’organiser son emploi du temps comme il l’entend et donc de disposer d’une plus grande flexibilité encore pour une meilleure qualité de vie notamment. Si le travail synchrone impose à l’ensemble des collaborateurs d’une entreprise de travailler en même temps, avec le travail asynchrone, il s’agit de l’exact opposé.

Favoriser la productivité et le bien-être

Lire la suite ici : https://www.rhinfo.adp.com/rhinfo/2022/lavenir-du-travail-sera-il-asynchrone/ 

Vous pouvez partager cette publication!

Voir aussi



whatsapp