Details
news-details


La fixation des objectifs annuels, rendez-vous clé dans les entreprises, laisse cette année managers et salariés dans l’hésitation.

Passée la surprise de l’année 2020 / 2021, qui a exigé de mettre de côté les plans à l’encre à peine sèche pour entrer en gestion de crise, d’envoyer en télétravail ou en chômage partiel l’ensemble des employés, et de définir de nouvelles priorités commerciales et marketing, 2022 est l’année qui installe l’incertitude sur le long terme tout à la fois qu’elle permet une vision plus claire de l’avenir et des domaines à reconstruire.

C’est l’année qui invite à se concentrer sur les victoires rapides tout en prenant des décisions pour les activités en souffrance.

Pour autant, la fixation des objectifs a-t-elle encore du sens en période de crise ?

 

Lire aussi : "L'une de nos politiques à l'APRH-CI est que la formation soit au coeur-des entreprises"

De nouvelles questions se posent

Comment fixer des objectifs pertinents quand, d’un côté, l’incertitude qui pèse rend la simple reconduction des objectifs précédents, avec un stretch supplémentaire, totalement obsolète ? Et comment, d’un autre côté, éviter l’exercice approximatif ? Comment, pour les managers, garder les équipes motivées quand il faut faire autant, voire plus, avec moins de moyens ?

Comment, pour les salariés, tenir le cap quand il n’y a pas de garantie sur les moyens pour réaliser les objectifs fixés, pas d’assurance que l’activité sera intacte à la fin de l’année, et quand par ailleurs le distanciel et l’isolement remettent en question la cohésion d’équipe et la culture d’entreprise ?

Lire la suite ici : https://www.lejournaldesrh.fr/comment-fixer-des-objectifs-annuels-en-periode-dincertitude/ 

Vous pouvez partager cette publication!

Voir aussi



whatsapp