Details
news-details

Les nouvelles générations qui débarquent dans l’entreprise ont des attentes différentes: partage et travail collaboratif, quête de sens, d’estime et de reconnaissance… Bref, l’entreprise doit évoluer et s’imprégner d’une nouvelle culture pour pouvoir y répondre et les séduire !


La politique des talents doit faire preuve d’innovation mais doit surtout proposer de nouveaux outils permettant ce travail collaboratif entre les générations qui exige la gouvernance des managers seniors couplée à la créativité débordante des juniors. Les bénéfices du « shadow comex » Compter sur la valeur ajoutée des jeunes c’est ce que font de nombreuses entreprises cotées en bourse depuis les années 2010 en utilisant le concept du « shadow comex».

Cela consiste à intégrer les jeunes générations dans un comité exécutif fantôme pour les faire participer à la prise de décision. Des exemples marquants qui ont amélioré l’image employeur sont ceux de Accord Hotel où 13 jeunes collaborateurs ont intégré ce « comité exécutif fantôme » ou encore Addecco qui a lancé l’expérience « vis ma vie de PDG » Cette pratique présente plusieurs avantages :


 • Mettre en évidence les talents et valoriser les compétences internes ;

• Favoriser les idées disruptives notamment dans un contexte de transformation digitale. Comment mettre en place le collaboratif ? L’innovation n’est pas uniquement réservée au secteur technologique et devrait devenir une vraie valeur dans chaque entreprise reposant sur une approche collaborative. Le shadow comex est utilisé pour le lancement de nouveaux produits mais doit concerner d’autres projets et sujets tout aussi pertinents :


• Le management ;

• La communication interne ;

• L’importance de véhiculer l’image en externe ;

• L’amélioration continue pour améliorer les process.


A lire aussi : « La réorganisation du travail en distanciel a permis au marché de comprendre l’importance de se digitaliser »


Ces comités de direction Juniors permettent de développer le sens d’appartenance, l’implication… et de donner l’occasion aux collaborateurs de prendre des initiatives et de devenir des ambassadeurs. L’importance d’une Politique des talents pour les PME La PME du secteur industriel montre une certaine rigidité dans la gestion du changement et il est bien optimiste de penser que ce sont les jeunes générations qui vont y changer grand-chose. Malgré tout, il est tout à fait possible de créer de la valeur ajoutée et d’instaurer une nouvelle culture se basant sur une plus grande autonomisation. Les « people review » une solution pour une meilleure performance ? Les "people review" ne sont pas uniquement du ressort des grandes entreprises. Elles présentent de réels avantages puisqu’elles permettent de lancer un dialogue et de construire une stratégie RH adéquate. La politique de talents doit considérer "l’onboarding" comme une étape importante pour attirer plus facilement les nouvelles générations. Pour construire une stratégie RH qui répond aux attentes de demain, les "people review" s’adressent aussi bien aux métiers de demain qu’aux managers qui se veulent agiles. L’importance de l’expérience collaborateur Beaucoup d’entreprises savent très bien que même face aux bonnes intentions, mettre en place le shadow comex afin de compter sur le collaboratif, n’aura pas d’impact sur les décisions qui ne sont pas en phase avec le déroulement de ce comité. Le shadow comex reste davantage d’ordre consultatif. Souvent, cela est dû à un autre problème : la DRH a du mal à faire un lien entre toutes ces actions et le ROI alors qu’elle est face à une gouvernance très peu agile. Toutefois, grâce à une politique d’identification des talents, il est plus simple d’identifier les enjeux de valorisation et de considération sociale. L’entreprise est alors considérée comme un ensemble de métiers et non assimilée aux produits qu’elle vend. La stratégie « d’expérience collaborateur » va permettre de véhiculer cette image très chère aux nouvelles générations.

Vous pouvez partager cette publication!

Voir aussi



whatsapp